Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 10 ans

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 10 ans

Les cartes de risque de grêle montrent les valeurs de retour de la taille des grêlons LEHA-100 statistiquement estimées pour la période de retour de 10 ans. LEHA-100 décrit la plus grande taille des grêlons attendue sur une surface de référence de 100 m2. LEHA est dérivé de la taille de grêle maximale estimée par kilomètre carré avec l'algorithme radar MESHS (données radar de MétéoSuisse pour la période de 2002 à 2020).Les nouvelles cartes de risque de grêle représentent la taille des grêlons en fonction de la période de retour T par an. Ils décrivent la taille des grêlons qui sera dépassée dans les conditions climatiques actuelles, par surface de référence, avec une probabilité de 1/T par an. Ainsi, la carte pour 50 ans montre quelle taille de grêlon peut être attendue sur le long terme en moyenne une fois tous les 50 ans, ou avec une probabilité de 2% par an. Ces cartes fournissent une base actualisée pour évaluer le risque de grêle local. La carte des zones de grêle de l'annexe G1 de la norme SIA 261/1 (2020) reste valable sans modification. MESHS : Maximum Expected Severe Hail Size est défini comme la taille maximale de la grêle estimée par kilomètre carré. Cela signifie que la plupart des grêlons à l'intérieur de cette surface sont plus petits. LEHA : Largest Expected Hail on a Reference Area est une dérivation mathématique de la taille de la grêle MESHS définie pour un kilomètre carré. Il décrit le plus gros grêlon attendu sur une zone de référence plus petite. Dans des cas extrêmes, un grêlon MESHS peut avoir un impact sur la zone de référence petite, mais cela se produit rarement.

Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 20 ans

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 20 ans

Les cartes de risque de grêle montrent les valeurs de retour de la taille des grêlons LEHA-100 statistiquement estimées pour la période de retour de 20 ans. LEHA-100 décrit la plus grande taille des grêlons attendue sur une surface de référence de 100 m2. LEHA est dérivé de la taille de grêle maximale estimée par kilomètre carré avec l'algorithme radar MESHS (données radar de MétéoSuisse pour la période de 2002 à 2020).Les nouvelles cartes de risque de grêle représentent la taille des grêlons en fonction de la période de retour T par an. Ils décrivent la taille des grêlons qui sera dépassée dans les conditions climatiques actuelles, par surface de référence, avec une probabilité de 1/T par an. Ainsi, la carte pour 50 ans montre quelle taille de grêlon peut être attendue sur le long terme en moyenne une fois tous les 50 ans, ou avec une probabilité de 2% par an. Ces cartes fournissent une base actualisée pour évaluer le risque de grêle local. La carte des zones de grêle de l'annexe G1 de la norme SIA 261/1 (2020) reste valable sans modification. MESHS : Maximum Expected Severe Hail Size est défini comme la taille maximale de la grêle estimée par kilomètre carré. Cela signifie que la plupart des grêlons à l'intérieur de cette surface sont plus petits. LEHA : Largest Expected Hail on a Reference Area est une dérivation mathématique de la taille de la grêle MESHS définie pour un kilomètre carré. Il décrit le plus gros grêlon attendu sur une zone de référence plus petite. Dans des cas extrêmes, un grêlon MESHS peut avoir un impact sur la zone de référence petite, mais cela se produit rarement.

Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 50 ans

Risque de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 50 ans

Les cartes de risque de grêle montrent les valeurs de retour de la taille des grêlons LEHA-100 statistiquement estimées pour la période de retour de 50 ans. LEHA-100 décrit la plus grande taille des grêlons attendue sur une surface de référence de 100 m2. LEHA est dérivé de la taille de grêle maximale estimée par kilomètre carré avec l'algorithme radar MESHS (données radar de MétéoSuisse pour la période de 2002 à 2020).Les nouvelles cartes de risque de grêle représentent la taille des grêlons en fonction de la période de retour T par an. Ils décrivent la taille des grêlons qui sera dépassée dans les conditions climatiques actuelles, par surface de référence, avec une probabilité de 1/T par an. Ainsi, la carte pour 50 ans montre quelle taille de grêlon peut être attendue sur le long terme en moyenne une fois tous les 50 ans, ou avec une probabilité de 2% par an. Ces cartes fournissent une base actualisée pour évaluer le risque de grêle local. La carte des zones de grêle de l'annexe G1 de la norme SIA 261/1 (2020) reste valable sans modification. MESHS : Maximum Expected Severe Hail Size est défini comme la taille maximale de la grêle estimée par kilomètre carré. Cela signifie que la plupart des grêlons à l'intérieur de cette surface sont plus petits. LEHA : Largest Expected Hail on a Reference Area est une dérivation mathématique de la taille de la grêle MESHS définie pour un kilomètre carré. Il décrit le plus gros grêlon attendu sur une zone de référence plus petite. Dans des cas extrêmes, un grêlon MESHS peut avoir un impact sur la zone de référence petite, mais cela se produit rarement.

Office fédéral de l'environnement OFEV

Migration d‘amphibiens avec conflits avec la circulation

Migration d‘amphibiens avec conflits avec la circulation

Depuis le milieu des années 1950, la mortalité des amphibiens sur les routes a augmenté de façon spectaculaire. Chaque année, en Suisse, des centaines de milliers d'amphibiens traversent des routes lors de leurs migrations entre les habitats terrestres et les zones de reproduction, et sont souvent tués sur la route en l'absence de mesures de protection. Il s'agit non seulement d'un problème de sécurité pour le trafic, mais aussi d'une cause de déclin massif de la population d'amphibiens. Les migrations au sein des populations se déroulent toujours plus ou moins le long des mêmes itinéraires de migration. Elles sont saisonnières et permettent l'utilisation temporaire de différents types d'habitats séparés géographiquement. Ces mouvements migratoires sont essentiels pour le maintien des populations. Depuis le milieu des années 1950, info fauna karch1 maintient une base de données des sites de migration d'amphibiens qui sont en conflit avec les infrastructures de transport. Actuellement, près de 2000 sites de conflits sont connus, appelés en termes techniques "sites de migration des amphibiens". En fonction de la taille de la population d'amphibiens, de la densité du trafic et des conditions locales, des mesures de protection sont mises en œuvre, telles que l'installation de tunnels pour petits animaux ou de dispositifs de guidage, de barrières temporaires pour les amphibiens, de fermetures temporaires de routes ou de patrouilles temporaires. Les sites de conflits connus relatifs aux migrations d'amphibiens en Suisse sont inclus dans ce catalogue de geodonnées et peuvent être visualisés.

Office fédéral de la culture

ISOS - Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse dès 2021 - Photos

ISOS - Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse dès 2021 - Photos

L'Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse (ISOS) recense les sites construits les plus précieux et les plus importants du pays et les documente. Les travaux relatifs à l'Inventaire ISOS ont commencé en 1973 avec le développement d'une méthode appropriée au recensement des sites construits – la méthode ISOS. En 2016, l'Office fédéral de la culture (OFC) a actualisé cette méthode et a adapté la présentation de l'Inventaire fédéral aux technologies SIG. La méthode originelle (ISOS I) et la méthode adaptée (ISOS II) reposent sur les mêmes principes et les mêmes règles de base. Le présent portail présente les relevés ISOS actuellement en vigueur. Ces derniers se composent de deux types de données: 1. les relevés élaborés selon la méthode ISOS I, uniquement disponibles sous forme de PDF; 2. les relevés établis selon la méthode ISOS II, disponibles sous forme de PDF et de géodonnées vectorielles. Attention: seuls les PDFs ont valeur légale. Les géodonnées ont uniquement une valeur informative. Leur degré de détail augmente avec l'échelle. L'ISOS est actuellement en cours de révision. Cette révision s'effectue par étapes. Pendant un certain temps, les relevés élaborés selon la méthode ISOS I et les relevés établis selon la méthode ISOS II coexisteront donc sur le géoportail. Une fois l'ISOS révisé dans toute la Suisse, seuls les relevés établis selon la méthode ISOS II seront disponibles. Cette couche présente les photos des sites actualisés selon la méthode ISOS II. Elle est mise à jour une fois par année. Pour une lisibilité optimale des informations, il est conseillé de la placer au-dessus de la couche "relevés de sites". Les photos sont visibles à partir de l'échelle 1 : 50'000. Toutes les données ISOS (plans, textes, photos) sont la propriété intellectuelle du gouvernement fédéral (© OFC, Berne ). Pour des informations détaillées sur l'ISOS, voir www.isos.ch.

Mises à jour